» » » Le management de l’innovation, capital pour la modernisation de l’Etat

Le management de l’innovation, capital pour la modernisation de l’Etat

Depuis plus de dix ans, la modernisation de l’appareil administratif français connaît une forte évolution, de ce fait les managers publics sont confrontés à de multiples défis, dont le management de l’innovation.

 

Pour les décideurs publics, le management de l’innovation relève de trois défis majeurs :

 

Défi 1 : Adapter les services publics à la demande et à l’émergence de nouveaux besoins des usagers, le manager public doit être à l’écoute des nouvelles attentes et s’adapter aux évolutions.

 

Défi 2 : Répondre à la pression financière qui pèse sur l’administration : faire appel à l’innovation pour réinventer l’écosystème administratif et apporter des solutions nouvelles dans un environnement budgétaire très contraint.

 

Défi 3 : Remobiliser les fonctionnaires et redonner du sens à l’action publique, les décideurs publics ont la mission de faire du management de l’innovation un axe central de la mobilisation des fonctionnaires pour les inciter à inventer et à construire l’administration de demain.

 

Ces trois défis visent à faire changer d’avis les décideurs politiques et administratifs afin d’encourager, de susciter, et de favoriser les initiatives individuelles et collectives. Pour se faire, il est essentiel que les responsables politiques et les dirigeants de l’administration se fixent quatre priorités :

 

Priorité 1 : Inclure dans la feuille de route de toute administration une réelle ambition en termes d’innovation, en spécifiant pour chacune d’entre elles les territoires prioritaires d’innovation à conquérir.

 

Priorité 2 : Continuer d’adapter les processus de gestion des ressources humaines de l’administration aux besoins du management de l’innovation : processus de recrutement favorisant la diversité des profils notamment au plus haut niveau de l’Etat, acceptation de la prise de risque, valorisation dans le parcours professionnel des capacités managériales, notamment en termes de management de l’innovation et de formation des managers intermédiaires au management de l’innovation.

 

Priorité 3 : Favoriser la confrontation d’idées par des échanges plus réguliers et plus simples avec le monde extérieur afin d'apporter des idées « rafraîchissantes » et « revitalisantes » pour l’administration française.

 

Priorité 4 : Créer, au sein des différentes administrations, des lieux physiques dédiés à l’innovation et à la transformation du secteur public, accessibles à l’ensemble des managers publics. Ces espaces seraient des lieux d’échange et de recherche permettant de conduire des expérimentations et de favoriser l’animation des fonctionnaires sur le thème du management de l’innovation.

 

 

Lire l’article dans son intégralité

 

Auteur : Gilles Bonnenfant

Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris